Augmentez la valeur de votre maison avec les panneaux solaires !

 

 

Réaliser des travaux sur sa propriété pour alléger sa facture d’énergie est un excellent investissement pour gagner en confort, et faire augmenter la valeur de votre bien.

Mais l’installation de panneaux solaires fait-elle partie de ces travaux ?

C’est ce que nous allons essayer de vous démontrer.

 

Les panneaux solaires augmentent-ils la valeur d’une maison ?

 

Une première enquête de 2015 qui nous vient des Etats-Unis nous démontre que les maisons équipées de panneaux solaires permettent systématiquement de réaliser une plus-value à la vente.

Même si cette plus-value varie sensiblement d’un État à un autre, elle est en moyenne équivalente au prix d’achat des panneaux solaires.

Ainsi, une installation de 3.6 kWc coûtait en 2015 environ 15 000 $. La plus-value à la vente est donc de 15 000 $.

Pas mal non ?

Cela s’est confirmé en 2019.

Elle souligne également que la plus-value varie d’un État à l’autre, en fonction du prix moyen d’une installation solaire dans celui-ci.

Et en France ?

La bonne nouvelle, c’est que les panneaux solaires font aussi augmenter la valeur de votre maison sous certaines conditions.

Pour en savoir plus, il faut nous intéresser à la valeur verte d’un bien.

 

 

Qu’est-ce que la valeur verte d’une maison ?

 

On pourrait définir cela par « l’augmentation de valeur engendrée par une meilleure performance énergétique et environnementale d’un bien immobilier par rapport à un autre, toutes les autres caractéristiques étant égales par ailleurs. »

Plus simplement, il s’agit de la plus-value que vous réalisez grâce aux travaux d’amélioration des performances énergétiques de votre maison effectués lors de votre passage.

Et comment faire pour mesurer la performance énergétique ?

On utilise pour cela le Diagnostic de performance énergétique, aussi abrégé DPE.

Celui-ci est obligatoire pour la vente ou la location d’un bien depuis 2006. Il mesure :

  • La consommation en énergie d’un logement ;
  • Son taux d’émission de CO2.

Pour les calculer, une méthode complexe a été mise en place par l’ADEME. Nous ne l’évoquerons pas ici, car c’est un cabinet spécialisé qui se chargera de réaliser le DPE pour vous.

Retenez simplement que la performance énergétique est mesurée grâce à un système d’étiquettes allant de A (pour les biens les plus performants) à G (pour les biens les plus énergivores et polluants).

De manière générale, on retient trois grands types de travaux :

  • Les travaux d’amélioration de l’isolation : isolation des combles, isolation thermique par l’extérieur, etc.
  • Les travaux d’amélioration de la ventilation : VMC double flux ;
  • Ou le remplacement du système du chauffe-eau sanitaire (CES) : chaudière  à condensation.

Au premier abord, les panneaux photovoltaïques n’améliorent pas le DPE, puisqu’ils ne font pas baisser à proprement parler la consommation d’électricité de votre bien.

Mais c’est seulement au premier abord.

Car il existe un cas où les panneaux solaires sont pris en compte dans le calcul du DPE : l’autoconsommation.

 

Panneau solaire en autoconsommation et Diagnostic de performance énergétique

 

La majorité des nouveaux projets solaires aujourd’hui en France sont en autoconsommation avec vente du surplus.

Comment ça marche ?

Vos panneaux photovoltaïques produisent de l’électricité qui alimentent directement votre maison.

S’ils produisent plus d’électricité que votre maison n’en consomme, il y a un surplus.

Ce surplus est revendu à EDF OA à un tarif fixe.

 

Je vous disais tout à l’heure que le DPE est calculé selon une méthode complexe. C’est là que ça devient intéressant !

Cette méthode stipule que toute l’énergie “produite à demeure” et autoconsommée est prise en compte dans le calcul du DPE.

A l’inverse, la vente du surplus n’est pas prise en compte dans le calcul du DPE, puisqu’elle ne sert pas directement à alimenter votre chauffage ou votre chauffe-eau électriques.

Traduction ? Plus vous autoconsommez de l’électricité pour chauffer votre logement ou votre eau chaude sanitaire, plus vous améliorez votre DPE.

Et plus la valeur verte de votre maison augmente ! CQFD !

NB : pour calculer le DPE, l’électricité autoconsommée est prise en compte uniquement si votre système de chauffage et/ou de CES fonctionne à l’électricité.

 

 

L’impact de la valeur verte sur la valeur de votre maison

 

Voyons à présent quel est l’impact de la valeur verte de votre maison sur le prix de vente.

Quelque part, c’est comme si prix de vente = valeur immobilière théorique* + valeur verte

*La valeur immobilière théorique, c’est la valeur déterminée par tous les facteurs autres que la performance énergétique (emplacement, surface, qualité du bâti, …).

Si le DPE est mauvais, alors la valeur verte vaut 0, voire peut faire baisser le prix de vente.

En plus, aux yeux des acquéreurs, une maison avec une étiquette D ou plus fait difficilement le poids face aux nouvelles constructions qui respectent la réglementation thermique 2020 (RE 2020).

Pour étudier cet impact de manière rigoureuse, le Conseil supérieur du notariat mène l’enquête tous les ans, et dévoile ses conclusions.

Le constat est sans appel : sur toutes les transactions observées en 2019, les maisons avec un bon DPE (étiquettes A et B) se vendent plus cher que les maisons avec un mauvais DPE (étiquette D).

 

 

Conclusion

 

Vous l’avez donc compris, tous les travaux qui améliorent le DPE de votre maison font augmenter sa “valeur verte”, et finalement le valeur de votre maison.

On peut donc dire sans sourciller que les panneaux solaires en autoconsommation ont un impact positif sur le DPE et vous permettent alors de faire augmenter le prix de vente de votre maison.