La rénovation : investir pour économiser

Vous voulez acheter, mais vous hésitez entre faire construire ou rénover ? Il faut savoir que la rénovation est un investissement sur le court terme, mais peut vous permettre de faire de beaucoup d’économies sur le long terme. C’est ce que nous allons vous expliquer dans cet article.

1. L'isolation

Le plus rentable quand vous rénovez un logement pour pouvoir faire des économies est l’isolation. En effet, rien qu’en ayant une bonne isolation au niveau de votre toiture, c’est 30% d’économies sur votre consommation d’énergie. Si vous avez des combles perdus (non aménagés), il est possible de faire jusqu’à 25% d’économie d’énergie. Quant à elle, l’isolation des murs peut vous aider à gagner entre 20% et 25% d’économie. Le sol, c’est 10% de réduction sur votre facture de chauffage.

Il existe différentes manières pour isoler une habitation (par l’intérieur ou par l’extérieur), avec différents matériaux. L’avantage de l’isolation extérieure, c’est qu’elle permet d’éviter les ponts thermiques (passage d’aire entre l’extérieur et l’intérieur et inversement). Seulement, elle est plus chère.

2. Le système de chauffage

Il existe de multiples manières de se chauffer dans son logement, toutes ne sont pas forcément économiques. En effet, le fioul qui est une énergie fossile peut vite devenir un gouffre financier. Pour éviter ce type de risque, la rénovation peut être une bonne solution pour en profiter pour changer de système de chauffage. Que vous passiez au gaz ou à l’électricité, il faudra prévenir votre fournisseur d’énergie et voir avec lui quel abonnement vous correspondrait. Si vous êtes chez EDF, voici un article pour aider à y voir plus clair dans tous les abonnements proposés chez eux. Si vous souhaitez souscrire chez Engie, ces informations, concernant les numéros de téléphone d’Engie, vont sûrement vous intéresser. Il existe d’autres fournisseurs d’énergie, pour faire encore plus d’économie vous pouvez tester les comparateurs en ligne.

 

  • Le bois : c’est l’énergie la moins chère sur le marché. Vous pouvez opter pour un poêle à granulés qui peut vous permettre de diviser votre facture d’énergie par 2.
  • Le gaz : vous pouvez, par exemple, opter pour une chaudière à condensation qui peut vous faire économiser jusqu’à 35% sur vos futures factures d’énergie. Il existe également la chaudière à basse température, qui au lieu de diffuser une eau à 65°C, elle est à 40°C et va donc consommer moins de gaz. Ce type de chaudière est également disponible en électrique.
  • L’électricité : si vous avez de petits espaces à chauffer, vous pouvez opter pour l’électricité, mais cela ne sera pas forcément source de grandes économies à part si c’est une pompe à chaleur géothermique. Pour 1 kWh consommé, la pompe vous rend entre 3 et 4 kWh.

3. Le passage au photovoltaïque

En installant des panneaux photovoltaïques, vous allez pouvoir revendre de l’électricité à EDF. Cette installation est aussi l’occasion de pouvoir consommer tout en produisant votre propre énergie. En effet, l’énergie emmagasinée par les panneaux peut vous permettre d’être autonome. C’est ce que l’on appelle l’autoconsommation.

En plus de vous apporter à moyen ou long terme de fort économies, ces travaux de rénovation, peuvent également être pris en charge en partie par des aides financières : le crédit d’impôt, l’éco-prêt à taux zéro, une réduction de la TVA, le pacte énergie solidarité, etc…. Pour bénéficier de ces aides, il y a certaines conditions à respecter notamment le fait de faire appel à un professionnel qualifié RGE (reconnu garant de l’environnement).